Parquet Collé, Comment Le Poser ?

Le parquet apporte une ambiance à la fois naturelle et chaleureuse à la maison. Pour le poser, vous avez le choix entre la pose flottante, clouée ou collée. Cependant, pour le parquet massif et le parquet contrecollé, afin d’avoir un bon confort phonique, il vaut mieux opter pour la pose collée.

Notez également que ce type de pose est obligatoire sur un sol chauffant et un sol chauffant réversible. De plus, il garantit une grande stabilité du revêtement dans le temps.

La pose peut s’effectuer sur tous types de support, mais il faut choisir la bonne colle et réaliser les bons gestes pour un résultat satisfaisant. Découvrez comment coller du parquet.

Vous souhaitez un devis personnalisé ?

Ce qu’il faut savoir avant d’effectuer avant de commencer les travaux

Le collage est essentiellement indiqué pour trois types de parquets : le parquet massif, le parquet contrecollé et le parquet stratifié. Selon l’épaisseur des lames à poser, vous avez le choix entre trois types de colles :

  • La colle vinylique en phase aqueuse : réservée aux parquets dont la lame fait 10 mm d’épaisseur au maximum ;
  • La colle vinylique solvantée : pour les lames de plus de 10 mm d’épaisseur ;
  • La colle polyuréthane : utilisable pour les parquets de toutes les épaisseurs, que le bois de la lame soit vernissé ou non.

Par ailleurs, il existe deux méthodes pour poser le parquet collé :

  • Le collage plein, qui consiste à étaler la colle pour recouvrir toute la surface du sol, convient aux parquets relativement épais ;
  • Le collage en cordon, qui consiste à répartir la colle en cordons espacés d’environ 10 cm, réservé à la pose de lame mince ou contrecollée, dans une pièce aux conditions de températures idéales.

Étape 1 : Préparer le sol et les lames de parquet

Le support (chape, ancien parquet, carrelage, etc.) doit être :

  • Plan et homogène : si le ragréage est nécessaire, étalez une primaire au préalable pour optimiser son accrochage tout en renforçant le support. La pose collée se fait également sur du carrelage ou du parquet en chêne existant ;
  • Sec : il est impératif d’utiliser un hygromètre, le taux d’humidité du sol doit être inférieur à 3 % pour un support traditionnel comme le ciment ; 2 % pour un sol chauffant et 0,5 % pour une chape liquide ou anhydrite. En revanche, le taux d’humidité de la pièce doit être entre 45 et 65 %.

C’est pourquoi il est déconseillé de poser du parquet collé dans un sous-sol ou sous un porche. Ces endroits présentent un taux d’humidité élevé et entraînent la dilatation du bois.

Ce qui favorise le décollage des lames. Sinon, le parquet collé peut être posé dans n’importe quelle pièce de la maison.

Les parquets doivent pour leur part « s’habituer » au préalable à l’atmosphère ambiante pour éviter une déformation trop importante après la pose. Il est donc recommandé d’entreposer les lames dans la pièce où elles seront collées, au moins une semaine avant l’opération.

C’est aussi l’occasion d’ouvrir les lames pour les trier, afin de placer les moins belles aux emplacements prévus pour les meubles.

Étape 2 : Posez la première lame et les rangées suivantes

Pour un parquet plus beau, prévoyez de coller vos lames perpendiculairement au mur qui porte une fenêtre. Étalez la colle sur le support afin de poser la première lame le long du mur choisi.

Placez ensuite un tire-lame entre la lame et le mur, puis tapez celui-ci à l’aide d’un marteau pour emboîter la lame. Placez des cales sur le grand et le petit côté qui bordent le mur. Cet espace servira à absorber la dilatation du bois, et vous devez placer des cales sur chaque rangée jusqu’à la fin.

Poursuivez avec les autres lames. Si vous avez coupé une lame et que le reste fait plus de 30 cm, commencez une nouvelle rangée avec celle-ci. Si, au contraire, elle est trop courte, prenez une lame entière pour commencer la rangée.

Étape 3 : Posez la dernière rangée et la finition

La dernière rangée est souvent plus délicate à poser. Il faut d’abord mesurer l’espace du support où vous allez effectuer le collage, puis reporter ces mesures sur la lame. Si la largeur du bois est supérieure, il faut le couper dans le sens de la longueur, de préférence à l’aide d’une scie à sauteuse.

Placez ensuite les morceaux de parquet pour constituer la dernière rangée. Posez le tire-lame et tapez-le à l’aide d’une cale martyre et d’un maillet pour bien emboîter le tout.

Attendez quelques heures, le temps que la colle sèche. Fixez ensuite les plinthes en laissant de nouveau un espace de 10 mm au-dessus du parquet. Vous pouvez clouer ou coller les plinthes.

Vous savez maintenant comment poser un parquet collé. Suivez tous ces conseils pour réussir vos travaux à la maison. Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, faites appel à un carreleur professionnel !

Parquet : Nos conseils