Sous Couche Parquet, Laquelle Choisir ?

La sous-couche est essentielle avant la pose du parquet. Elle permet d’avoir une bonne isolation phonique et thermique, mais assure également le bon maintien du revêtement. Elle compense aussi les irrégularités et permet plus d’étanchéité.

Dans cet article, nous allons détailler les critères pour bien choisir votre sous-couche parquet.

Vous souhaitez un devis personnalisé ?

Choisir une sous-couche parquet selon son type et vos besoins

La sous-couche parquet se décline en 4 différents types. Choisissez donc celui qui convient le mieux à vos besoins, notamment vos besoins d’isolation. En effet, l’isolation thermique empêche les remontées d’humidité.

L’isolation phonique permet d’insonoriser la pièce des bruits, dont les bruits d’impact (bruits transmis d’un étage à un autre) et des bruits aériens (bruits de pas, musique, télévision, trafic routier ou aérien).

Enfin, l’isolation acoustique permet d’atténuer les nuisances sonores et d’avoir une bonne sonorité dans la maison.

La sous-couche stratifiée en polystyrène extrudé

Cette sous-couche possède divers atouts. En effet, elle est :

  • Excellente pour une isolation thermique, phonique et acoustique ;
  • Résistante à l’humidité ;
  • Résistante aux chocs ;
  • Facile à dérouler et à poser grâce à sa forme en rouleau ou en dalle et son épaisseur de 1 à 10 mm ;
  • Idéale pour rattraper les irrégularités jusqu’à 5 mm.

Ainsi, le polystyrène extrudé convient parfaitement dans le cadre d’une rénovation de parquet. Elle est également idéale pour les maisons à étage qui nécessitent une bonne isolation phonique et acoustique.

En revanche, ce matériau est peu résistant au feu.

La sous-couche stratifiée en liège

La sous-couche en liège dispose également de son lot d’avantages et d’inconvénients.

Elle est :

  • Saine et écologique ;
  • Idéale pour une bonne isolation thermique, phonique et acoustique ;
  • Adaptée aux parquets en lamellé-collé ou flottants.

Elle se présente sous forme de plaque ou de rouleau avec une épaisseur de 2 à 8 mm. Néanmoins, elle ne permet pas de compenser les irrégularités de plus de 0,5 mm.

La sous-couche parquet en fibre de bois

Elle possède diverses caractéristiques avantageuses :

• Recyclable et écologique ;
• Bon isolant thermique et isolant phonique ;
• Bonne résistance à l’humidité.

Présentée sous forme de plaque, elle peut corriger les irrégularités allant jusqu’à 3 mm. Cependant, elle est difficile à poser.

La sous-couche parquet en polyéthylène

Cette sous-couche a quelques avantages non négligeables :

• Bonne résistance à la chaleur et au froid ;
• Bonne isolation thermique ;
• Prix abordable.

Néanmoins, comparé aux autres types de sous-couches, ses performances phoniques sont moindres. De plus, elle ne rattrape que les irrégularités de moins de 1 mm.

Enfin, pour le choix du type de sous-couche, vérifiez sa compatibilité avec un sol chauffant.

Choisir la sous-couche parquet selon le type de pose

En général, la pose de la sous-couche nécessite au préalable la pose d’un pare-vapeur, un film en polyéthylène très fin.

Cependant, certains modèles disposent d’un pare-vapeur intégré pour une pose facile. Voici alors les différentes poses de sous-couche.

La pose flottante

Si vous avez opté pour le parquet flottant, qu’il soit massif ou stratifié, pour recouvrir votre sol, tous les types de sous-couches pourront vous convenir. Seulement, la pose d’un pare-vapeur est incontournable.

Certaines sous-couches en sont déjà équipées. Le pare-vapeur est également indispensable pour une dalle sans vide sanitaire ni cave. Ainsi, n’oubliez pas de vérifier les caractéristiques de la sous-couche avant de l’arrêter votre choix.

La pose collée

Si vous avez du parquet ou stratifié en pose collée, vous devez absolument opter pour une sous-couche en liège. Celle-ci se colle au sol et les parquets se collent au-dessus.

L’installation d’un pare-vapeur n’est pas nécessaire dans ce cas. Cependant, vous pouvez appliquer de la résine pour plus d’étanchéité avant de coller la sous-couche parquet en liège.

Voici alors un petit tableau qui résume les caractéristiques de chaque sous-couche :

Sous-couche stratifiée en polystyrène extrudéSous-couche stratifiée en liègeSous-couche parquet en fibre de boisSous-couche en polyéthylène
Isolation thermiqueBonneMoyenne Bonne Bonne
Isolation phoniqueBonne Moyenne MoyenneFaible
Isolation acoustique BonneMoyenneMoyenneMoyenne
Résistance aux chocsExcellenteMoyenneMoyenneFaible
Résistance à l’humiditéBonneMoyenneMoyenneExcellente
Résistance au feu FaibleFaibleMoyenneMoyenneMoyenne
Compatibilité avec un sol chauffantOuiÀ vérifierÀ vérifierÀ vérifier
Niveau de compensation des irrégularités du solJusqu’à 5 mmJusqu’à 0,5 mmJusqu’à 3 mmJusqu’à 1 mm
ParquetFlottant Flottant ou collé Flottant Flottant
PrixÉlevéÉlevéMoyenFaible

Vous connaissez maintenant tous les paramètres à considérer pour bien choisir une sous-couche pour parquet de qualité.

Parquet : Nos conseils